Piloter son entreprise : 5 étapes pour construire un tableau de bord de gestion

Le tableau de bord est le meilleur ami du chef d’entreprise dans sa gestion financière et comptable quotidienne. Véritable outil de suivi de la performance, il permet aux dirigeants de se positionner sur l’atterrissage prévu et d’apporter les éventuelles mesures correctrices.

1 – Définir les objectifs et sélectionner les indicateurs de performance à suivre

Pour construire un tableau de bord, vous devez commencer par définir les objectifs à suivre, afin de pouvoir sélectionner les indicateurs à mettre en place. Pour être atteints, ces objectifs doivent être accompagnés d’un plan d’action – composé d’actions réalisables et réalistes. Les indicateurs de performance peuvent, quant à eux, être :

  • quantitatifs, avec des indicateurs financiers : montant du chiffre d’affaires, montant des charges fixes et variables, marge et taux, montant du stock, état de la trésorerie ;
  • qualitatifs – satisfaction des clients, météo, etc.

Veillez à ce que les indicateurs choisis puissent être mesurés. En effet, l’intérêt du tableau de bord de gestion est de pouvoir mesurer l’écart entre les résultats prévisionnels et les données réelles. Attention, cependant, à ne pas en cumuler trop : la clé d’un tableau de bord réussi, c’est d’aller à l’essentiel !

2 – Structurer votre tableau de bord de gestion

Si vous devez choisir un nombre d’indicateurs limités, ce n’est pas sans raison : votre tableau de bord doit être simple et compréhensible. Les informations importantes doivent être retrouvées au premier coup d’œil ! Pour cela, il est recommandé de choisir un code couleur et d’utiliser des graphiques pour que les évolutions des indicateurs soient facilement visualisables. Afin d’être sûr de la pertinence de votre outil de pilotage, n’hésitez pas à faire valider sa structure par les personnes qui l’utiliseront.

3 – Analyser fréquemment la performance de votre activité

Une fois vos indicateurs choisis et votre tableau de bord de gestion structuré, vous devez interpréter les données. Pour analyser au mieux la performance de votre activité, il vous faut alors repérer les écarts entre prévisionnel et réel, mais aussi en comprendre l’origine. Cette analyse doit devenir une opération régulière, indispensable pour bien piloter votre entreprise – sa fréquence dépendra de votre secteur d’activité.

4 – Mettre en place des actions correctives adaptées

Vous avez analysé les données de votre tableau de bord, et vous avez constaté des écarts négatifs entre vos résultats prévisionnels et réels ? Vous pouvez ainsi chercher à les comprendre, puis y apporter une réponse à l’aide d’un plan d’action correctif. C’est indispensable pour optimiser le pilotage de votre entreprise !

5 – Faire évoluer votre tableau de bord de gestion avec votre entreprise

Un tableau de bord n’est pas un outil statique, au contraire. Il doit évoluer constamment, en fonction de nouveaux objectifs, de nouvelles actions correctives… tout dépend de l’avancée de votre activité, mais pensez à ajouter de nouveaux indicateurs et / ou à en remplacer d’autres !

LE tableau de bord parfait n’existe pas. Cet outil clé de pilotage doit avant tout être adapté à l’activité de votre entreprise et à son évolution. La démarche vous semble complexe ? Vous aimeriez avoir un avis d’expert pour optimiser votre tableau de bord de gestion ? N’hésitez pas à vous faire accompagner par des spécialistes !

Source: https://www.inextenso.fr/magazin/gerer-developper-mon-activite/piloter-entreprise-construire-tableau-bord-gestion/