Mes actionnaires ont coulé ma boite

[DECRYPTAGE]

Licorne ou cocue, quelle(s) corne(s) pour votre start-up ?

Vous venez de lever des fonds pour booster la croissance de votre société, une future #licorne ? Mais que se passera-t-il si vos actionnaires coulent votre boite ? C’est ce que vient de vivre Aigle Azur et ça peut arriver à toutes les #EntreprisesInnovantes qui lèvent des #fonds. Pour tout comprendre et maitriser ce risque, il ne vous reste plus qu’à lire cet article.

Mes actionnaires ont coulé ma boite

Je vous rassure ça ne m’est pas vraiment arrivé, mais ce risque guète toutes les sociétés innovantes qui financent leur R&D et leur croissance par des levées de fonds. Vous vous reconnaissez ? Alors lisez attentivement cet article.

Pour bien vous expliquer ce risque, j’aimerai revenir une minute sur l’affaire AIGLE AZUR. En quoi cela vous concerne ? Beaucoup plus que vous ne le pensez croyez-moi !

Rappelons d’abord les faits

La compagnie est détenue par le groupe chinois HNA, son actionnaire de référence (49% des parts), par l’homme d’affaires américano-brésilien et président d’Azul, David Neeleman (32%), et par la compagnie Lu Azur (19%).
Problème : le conglomérat chinois, dont les activités vont du tourisme à la finance, a longtemps multiplié tous azimuts les investissements à l’étranger. Très lourdement endetté, il se voit forcé de se désengager de nombre de ces investissements dont Aigle Azur. Aucun repreneur sérieux ne s’étant présenté, AIGLE AZUR est mis en liquidation judiciaire le 27 septembre 2019.

Mais comment en est-on arrivé là ?

Trop dépendante de ses liaisons avec l’Algérie, la compagnie avait annoncé au printemps 2018 son positionnement sur le long-courrier avec des vols vers la Chine et le Brésil. Ces liaisons devaient être opérées en partenariat avec la compagnie chinoise Hainan Airlines – filiale de l’actionnaire de référence d’Aigle Azur, le groupe HNA – et la brésilienne Azul.

Mais l’entreprise a rapidement abandonné ces dessertes.

« Des évolutions récentes dans le soutien apporté à Aigle Azur par ses actionnaires ont mis à mal cette stratégie »

a reconnu la compagnie.

Décryptage :

Les actionnaires, dont le fond d’investissement chinois et la compagnie brésilienne, ont forcément pesé pour la politique d’ouverture de lignes vers la Chine et le Brésil. Ce sont les pays d’origine des deux principaux actionnaires, et les partenaires locaux pour ce développement étaient également des filiales / participations de ces deux actionnaires. Et pourtant, lorsque la stratégie a montré des signes de faiblesse, ces actionnaires ont refusé de mettre la main à la poche. Mauvaise orientation stratégique, manque d’impartialité, manque de constance et de soutient financier, il y aurait bien des raisons pour mettre en cause ces actionnaires au titre de leur Responsabilité Civile Professionnelle

Et si c’était vous ?

Lorsqu’une entreprise innovante lève des fonds, c’est bien plus que de l’argent qui est en jeux. Un actionnaire sérieux voudra nécessairement prendre part aux décisions stratégiques, et un dirigeant sérieux devra non seulement vérifier que le nouvel actionnaire à le profil adéquat (compétence, réseaux, …) mais il devrait aussi se soucier de sa capacité à assumer sa part de responsabilité en cas d’échec, car oui, il faut aussi envisager l’échec !

En tant que dirigeant d’ONLYNNOV, le courtier en assurance des entreprises innovantes, j’observe quotidiennement les relations investisseurs / participations. Lorsque nos clients lèvent des fonds, ils doivent fournir des assurances pour sécuriser l’investisseur (notamment Homme Clé et Responsabilité des Dirigeants). Mais vous dirigeants, pensez-vous à demander une assurance RC Professionnelle et Responsabilité du Dirigeants à vos investisseurs ? Dans la majorité des cas vous ne les demandez pas ! Si vous le faisiez, vous verriez que de nombreux investisseurs (Fonds, Business Angels, Family Office, …) ne sont pas assurés du tout car la loi ne les y oblige pas.

Notre recommandation :

Avant de finaliser une levée de fonds, vous êtes en droit d’exiger que votre investisseur, quel qu’il soit, soit correctement assuré. Sachez aussi qu’il n’est jamais trop tard, vous pouvez leur demander une assurance à tout moment et nous pouvons les aider à trouver cette assurance pour vous apporter plus de sécurité financière. C’est aussi ça, être le partenaire assurance des entreprises innovantes.

Guillaume SANTIAGO
04 28 29 01 39
guillaumesantiago@onlynnov.com