6 entrepreneurs dressent le bilan de leur « expérience Web Summit »

Communiqué de presse

Lyon, le 8 novembre 2019 – Du 4 au 7 novembre 2019, Digital League, le cluster des entreprises de l’industrie du numérique en Auvergne Rhône-Alpes a emmené les startups Tech de la région à fort potentiel au Web Summit, le plus grand rendez-vous mondial de l’industrie technologique. Préparation, objectifs, satisfactions : 6 entrepreneurs dressent le bilan et témoignent de leur expérience Web Summit.

Alexandre Ayad, CEO Carisinfo

« Notre première participation au Web Summit a été l’occasion de rencontrer des entreprises technologiques de zones géographiques qui auraient nécessité un gros investissement en déplacement comme l’Amérique du Sud ou l’Asie. Cela nous ouvre de nouvelles perspectives de développement. »

Romain Parel, Key Account Manager N2F

« Je suis certain que notre participation au Web Summit aura un impact positif sur le positionnement de N2F et sa visibilité à l’international. Sur la journée d’exposition, j’ai présenté notre solution à une trentaine de personnes. Je m’attendais toutefois à nouer davantage de contacts business. Ma plus grande satisfaction est d’avoir pitcher lors du startup showcase. C’est un événement à vivre une fois dans sa vie même si les retombées sont pour le moment difficiles à mesurer. »

Sylvain Tillon CEO Tilkee

« Comme d’habitude, nous avons récupéré 62% de leads français. C’est un peu paradoxal de devoir aller à Lisbonne pour rencontrer des prospects français. C’est néanmoins le lieu idéal pour faire des rencontres business. Nous avons récolté de très bons leads cette année. J’espère que, comme les années précédentes, nous signerons avec un grand compte suite au Web Summit. »

Laurent Souloumiac, CEO Glowbl

« Pour cette seconde participation, Glowbl avait un stand sur l’espace « Growth » réservé aux entreprises innovantes en forte croissance. Ce positionnement nous a permis de multiplier les rendez-vous avec des investisseurs, des journalistes et des partenaires. Le fait de ne plus être dans l’espace French Tech Business France et d’avoir l’étiquette « Education / EdTech » nous a permis de valoriser notre savoir-faire, de gagner en crédibilité et de booster notre visibilité. Parallèlement, nous sommes satisfaits d’avoir présenté notre vision de l’innovation sur scène devant plus de 200 personnes. Enfin, grâce à l’accompagnement en amont déployé par Digital League, nous avons mieux préparé le salon et avons dynamisé l’impact de notre présence sur le salon. »

Elodie Perreira, responsable communication Courbon Software

« Pour Courbon Software, l’objectif était de se rendre visible auprès de notre écosystème sur un évènement digital international. C’est une réussite ! Nous sommes extrêmement satisfaits de la qualité des interventions, speakers, conférences, standistes présents sur ce salon.
Nous en avons pris pleins les yeux et sommes ravis d’avoir eu la chance d’assister à un évènement comme celui-là. »

Anne-Laure Plessier, CEO Cocoom

« A mes yeux, la portée européenne et la présence de grands groupes font du Web Summit un événement incontournable pour les startups Tech. La préparation du Web Summit a représenté 15 jours/homme mais nous a permis de faire la différence une fois sur place : présentation en français et en anglais, landing page dédiée, goodies originaux, plateformes de démo, etc. Le coaching déployé par Digital League en amont nous a également beaucoup aidé. La première journée é été est épuisante : il y a énormément de monde, de conférences, de stands, de nourritures, de choix, de couleurs, de contacts… et en même temps c’est très déshumanisant. Il est difficile de créer de l’interaction. Le deuxième jour, le jour d’exposition, a été plus intéressant. Au final, nous avons multiplié les mises en relation, avec notamment des interlocuteurs stratégiques au Luxembourg, en Belgique et en Suisse. C’est un premier pas européen très intéressant. Nous avons également rencontré des directions innovations de grands groupes et avons eu des RDV investisseurs prometteurs. Au-delà de ces enjeux business, Le Web Summit nous a permis de passer un excellent moment en équipe. Et j’ai réalisé deux rêves : rencontrer la CEO de la fondation wikipedia et Eric Cantona ! »

A propos du Web Summit

  • Le plus gros salon tech en Europe : 70 000 visiteurs
  • Un salon international : 170 pays représentés à la dernière édition
  • Une organisation par thème et par stade d’avancement : les startups sont classées par thématique mais également par stade d’avancement, de « alpha », pour les sociétés émergentes, à « growth », pour celles davantage installées, en passant par « beta » pour les startups ayant déjà opéré une levée de fonds
  • Un salon transversal : 21 conférences et 21 thématiques et + de 1 000 conférenciers autour de thématiques très variées : IA, Autotech, binate, musicnotes, planetech, talk robot, pub summit, Sports trade, Moneyconf, Healthconf, etc.