Ubitransport s’engage dans l’économie circulaire

À l’heure où les démarches des collectivités sont invitées à être plus responsables, Ubitransport lance un plan d’action RSE pour prolonger la durée de vie utile de ses produits – notamment de ses smartphones – par la réparation, la reprise, la vente et le don de produits d’occasion. Une première dans le domaine du transport public !

En août 2020, Ubitransport monte un partenariat avec l’acteur solidaire Remober pour réinjecter ses matériels dans une filière de réemploi ou de recyclage contribuant à améliorer la prévention des déchets. Un audit qualité portant sur 24 points techniques permet d’identifier les appareils qui peuvent être reconditionnés et réemployés, après avoir eacé l’ensemble des données. Pour les autres, le matériel sera introduit dans la filière de recyclage DEEE. Après chaque opération de reprise, un certificat d’empreinte carbone économisée est délivré.

Douze tonnes de CO2 économisés

Cette innovation de service est portée en avant-première avec la région Bourgogne-Franche-Comté qui s’investit dans une démarche de transition énergétique. Cette première opération concerne environ 400 smartphones qui vont bénéficier d’une seconde vie. Au final, ce sont l’équivalent de douze tonnes d’émissions de CO2 qui seront ainsi évitées par rapport à la fabrication d’équipements neufs, soit l’équivalent de 59 500 km parcourus en voiture et de 28 tonnes de matières premières préservées.

Ubitransport, un acteur pionnier sur le transport numérique

Ubitransport équipe de nombreux réseaux de transport scolaire dont ceux des régions Sud et Bourgogne-Franche-Comté. Pionnier, Ubitransport a initié sa première innovation numérique dans le transport public avec la billettique scolaire 2School. A partir de smartphones et de données transférées dans le Cloud, Ubitransport permet de de géolocaliser les cars scolaires, suivre la montée des élèves dans les cars et connaître leur taux de remplissage, le tout en temps réel.

Ubitransport s’engage à travers cette démarche au service d’une politique d’achat responsabilisée prenant en compte les impacts environnementaux et sociaux. Cette politique contribue aussi à favoriser des emplois et à soutenir une économie mise à mal avec la Covid-19.