5e Observatoire du Numérique en Auvergne-Rhône-Alpes

Digital League vient de publier les résultats du cinquième Observatoire du Numérique en Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette étude de référence permet d’identifier les points clés de la croissance et de l’emploi du numérique en région, mais aussi les conséquences de la crise de la Covid.

« La crise du Covid-19 n’a pas épargné les entreprises du numérique – fragilisant la santé financière de la plupart d’entre elles. Mais plus que pour toute autre industrie, le monde d’après est un champ d’opportunités gigantesque. C’est simple, le numérique est devenu incontournable pour répondre aux grands enjeux du XXIe siècle. »

Catherine Bocquet et Jean-Michel Bérard, Co-Présidents de Digital League

💪 2020, l’année de tous les bouleversements : le numérique parmi les industries qui ont le mieux résisté

Les entreprises du numérique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ne dérogent pas à la règle : 57 % des répondants à l’enquête de l’observatoire numérique 2020 déclarent avoir subi une baisse directe de leur chiffre d’affaires. Ces pertes ont poussé 54 % d’entre eux à faire évoluer leur offre commerciale ou leur business model et 35 % à geler ou réviser leur plan de recrutement à la baisse.

🎯 L’objectif de ces prochains mois est clair, remettre la machine en route !

15 % des entreprises déclarent avoir augmenté leur chiffre d’affaires sur la période de crise, notamment grâce au secteur de l’industrie 31%, du service aux entreprises 23% et au secteur public 22%
60 % des déclarants comptent sur le maintien d’un accompagnement financier public.

📋 3 préoccupations principales :

  1. Maintien, relance de l’activité commerciale 82%
  2. R&D : finaliser des projets, valoriser des solutions nouvelles 55%
  3. Gestion financière : trésorerie, solutions de financement 53%

☄ L’impact de la crise Covid sur le plan de recrutement : l’incertitude

Si seulement 15% des entreprises interrogées déclarent revoir revu leur plan de recrutement à la baisse en 2021, elles sont en revanche 28% à ne pas avoir statué sur une évolution à la hausse ou à la baisse.
La dynamique économique observée sur le premier trimestre 2021sera donc décisive pour faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

📈 Croissance et attractivité du numérique de la Région : l’industrie du numérique compte parmi les piliers de l’économie de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Malgré une année 2019 plus morose pour l’emploi français, le secteur est parvenu à maintenir la cadence. La région Auvergne-Rhône-Alpes est une fois de plus à la première place des régions après l’Île-de-France, avec 69 843 emplois. Le digital y a créé plus de 10 000 emplois sur la période 2015-2019 soit +17 % en seulement 5 ans. À titre de comparaison, l’industrie régionale a créé sur la même période 7 000 emplois.

🌍 Un marqueur fort de ce dynamisme : l’investissement direct étranger

L’attractivité numérique régionale vis-à-vis des investisseurs étrangers continue de se renforcer. « Avec 66 projets accueillis en Auvergne Rhône-Alpes entre 2015 et 2019, le numérique est en passe de devenir le premier secteur générant le plus de projets étrangers pour la région, observe Nicolas Sielanczyk, Senior Manager chez EY. L’écart avec le secteur de l’équipement industriel (70 projets) se réduit progressivement ».

🔢 Les chiffres clés : le numérique est un moteur de la croissance de l’emploi régional avec 3% tous secteurs confondus en 2019

Comme sur le plan national avec Paris, les grandes métropoles confirment leur forte traction en région. Lyon enregistre la plus forte progression en nombre d’emplois sur la période 2015-2019 atteignant un nombre d’emplois équivalent à celui de l’ensemble de la Région Sud. Grenoble, avec ses atouts technologiques dans le domaine de l’IA et de l’informatique quantique, fait office de second poids lourd régional.

Emploi en 2019

  • Tous secteurs : 2 336 664
  • Numérique : 69 843 soit 3% de l’emploi total de la région

Progression de l’emploi entre 2015 et 2019

  • Tous secteurs : +142 410
  • Numérique : +10 138 soit 7% des créations d’emploi d’Auvergne-Rhône-Alpes

32% de plus que l’ensemble de l’industrie régionale (+ 6 944 emplois) qui représente un effectif pourtant 7 fois supérieur à celui du numérique !

Avec 60 % des emplois numériques en Auvergne-Rhône-Alpes, la zone d’emploi de Lyon est le pilier du numérique de la région.

🔎 Zoom sur les domaines d’activité : les services en soutien de l’activité, des logiciels qui stagnent, des télécommunications à la traîne.

Alors que les entreprises de services ont créé 2 077 emplois en Auvergne-Rhône-Alpes en 2019 et qu’elles représentent 57,4 % des emplois, les activités du logiciel ont stagné (+0,63 %) pour la première fois en 2019, après plusieurs années de croissance à près de 7 ou 8 % par an.

📣 Rien d’alarmant ! On reste tout de même sur une croissance moyenne de 26,3 % sur la période 2015-2019

📚 De belles histoires peuvent s’écrire même en ces heures tourmentées… la preuve par l’exemple !

Vivlio a été créée en 2011 par Guillaume Decitre qui dirigeait alors la librairie Decitre, née il y a plus d’un siècle Un visionnaire qui n’a pas manqué le virage numérique pris par son secteur (et attendu par ses lecteurs) en décidant de se lancer dans le livre numérique. Le tout en contournant les GAFA, afin de privilégier l’emploi et l’économie locale.

En mars 2020, Vivlio n’a pas échappé à la panique générale. Elle a redouté d’importantes retombées sur son CA, notamment en raison de l’arrêt des ventes de liseuses. Plus de 1 000 points de vente ont ainsi dû fermer temporairement. Heureusement, en l’espace de quelques jours, l’entreprise assiste à une explosion de ses ventes.

Etude réalisée par EY pour le compte de Digital League