🎦 SpotLeague #2

TĂ©moignage de Tristan Colombet

Continuons Ă  prendre des nouvelles des adhĂ©rents, en ce dĂ©but d’annĂ©e oĂą la crise sanitaire n’est pas encore derrière nous. Nous conformant au choix de Vincent Bouyssou (Cf. SpotLeague de dĂ©cembre), nous interrogeons aujourd’hui Tristan Colombet, CEO de DomRaider et fondateur de Turing 22, l’espace de location de bureaux et coworking de la zone de La Pardieu Ă  Clermont. 

đź’Ş Les entreprises qui s’en sortiront sont celles qui sauront ĂŞtre agiles. 

Quelle est l’ambiance Ă  DomRaider au sortir de cette annĂ©e particulière ? 

L’ambiance est plutôt bonne ; l’esprit général est à la résilience.

Nous travaillons dans un contexte nouveau, qui est celui du tĂ©lĂ©travail prĂ©dominant. Cela change les habitudes, mais nous avons trouvĂ© comment nous adapter et nous essayons de tirer le meilleur parti de la situation en restant agiles. 

đź“Ł Qu’est-ce qui a changĂ© de façon durable pour l’entreprise ? 

La proportion de télétravail va être bousculée durablement. Nous avons adopté de nouveaux outils qui facilitent le travail à distance.

Par exemple, l’équipe de dĂ©veloppement a pris l’habitude d’utiliser Discord pour se connecter et discuter tout au long de la journĂ©e. Cela permet de garder un lien, comme si nous Ă©tions dans un mĂŞme espace de travail. 

đź“š Quelles leçons peut-on tirer de cette crise, de manière gĂ©nĂ©rale pour la sociĂ©tĂ© et plus particulièrement pour l’industrie du numĂ©rique ? 

La crise nous rappelle que rien n’est jamais acquis et qu’on doit rester agile.

Personne n’avait anticipĂ© ce qui est arrivĂ© et je pense que les entreprises qui s’en sortiront sont celles qui sauront s’adapter et rester agiles. 

Quant aux industries du numĂ©rique, pour elles c’est plutĂ´t positif justement parce que cette agilitĂ© nĂ©cessaire passe souvent par le numĂ©rique ; c’est indĂ©niablement un accĂ©lĂ©rateur pour nos technologies. 

🎯 Quelles tendances vois-tu se dessiner pour DomRaider dans un avenir de l’après-crise covid ? 

C’est assez difficile Ă  estimer pour l’instant. Nous sommes dans un secteur particulièrement porteur aujourd’hui, sur des technologies d’actualitĂ© que sont le SEO et la blockchain. Mais par ailleurs nous dĂ©pendons des budgets de communication des entreprises, qui ont Ă©tĂ© touchĂ©s. Je crois que cela dĂ©pendra de la vitesse de sortie de crise.

Mais nous voyons dĂ©jĂ  l’activitĂ© remonter depuis dĂ©cembre, donc la tendance est plutĂ´t encourageante. 

Qu’attends-tu de la Digital League pour aider Ă  faire Ă©merger cette après-crise ? 

La Digital League a un rĂ´le Ă  jouer pour entretenir le rĂ©seau des entreprises du numĂ©rique.

Ce sera d’autant plus important que dans une situation oĂą tout le monde est Ă  distance, les rĂ©seaux sont fragilisĂ©s. Et il sera nĂ©cessaire de trouver les bonnes façons de travailler pour garder ces liens. 

đź’ˇ La question de Vincent Bouyssou, ton prĂ©dĂ©cesseur dans cette sĂ©rie d’interviews (qu’il pose avec sa casquette de cofondateur de l’Étincelle Ă  Vichy) : comment Turing 22 a rĂ©ussi Ă  rester ouvert et a vĂ©cu cette crise ? 

Turing 22 se porte bien. Autant le premier confinement, alors que nous avions dĂ» fermer, avait marquĂ© un ralentissement des rĂ©servations de l’ordre de 10 Ă  15 %, autant dès la rĂ©ouverture, les demandes se sont accentuĂ©es et nous sommes aujourd’hui Ă  100 % de remplissage. On constate surtout une demande en hausse de la part de plus grosses entreprises, qui recherchent des espaces de travail leur permettant d’avoir de la souplesse : on retrouve cette notion d’agilitĂ©. Notre succès s’explique aussi du fait que nous proposons des bureaux fermĂ©s, qui garantissent une certaine sĂ©curitĂ©. Bien sĂ»r nous avons dès la rĂ©ouverture Ă©tĂ© vigilants et proactifs sur les mesures barrières, et nous sommes restĂ©s ouverts durant le deuxième confinement. 

👤 Ă€ qui voudrais-tu passer le tĂ©moin pour le prochain SpotLeague et quelle question voudrais-tu lui poser ? 

J’aimerais demander à Laurent Laporte en quoi la crise influe ou pas sur son secteur d’industrie du futur. 

Propos recueillis par La Plume Agile