Et si la transition écologique du numérique commençait par les systèmes embarqués ?