Anne-Laure Ligozat : « La neutralité carbone est un argument marketing » | Les Echos